TTTS Foundation Logo
 


Help During Pregnancy











 

 

 

 



Plus de 95 % des jumeaux MC disposent de vaisseaux sanguins dans le placenta partagé qui connectent leurs circulations (cf. figure 2). Ces vaisseaux communicants (également dénommés « vaisseaux chorioangiopageux ») se développent au hasard, alors que les jumeaux ont produit leurs circulations placentaires individuelles au début de la grossesse, afin de leur fournir des nutriments vitaux en provenance de la mère. Les jumeaux n'étaient pas conscients de la présence de leur co-jumeaux lorsqu'ils se sont appropriés les artères et les veines, et le résultat est qu'ils utilisent tous les deux quelques-uns uns des mêmes vaisseaux placentaires.

Dans chaque placenta MC, les connexions de vaisseaux sanguins varient en nombre, en type et en direction (d'un jumeau à l'autre). Il existe trois types de connexions : artère à artère, artère à veine et veine à veine. Les connexions sont vues dans « l'équateur vasculaire » du placenta MC partagé, et le définissent. L'équateur est utilisé par les pathologistes pour établir la présence de partage égal ou asymétrique du placenta par les jumeaux (cf. ci-dessous). Pour la plupart des jumeaux MC, les vaisseaux communicants permettent un flux libre, ou aucun flux, de sang entre les jumeaux, mais, dans 15 % des cas, ils entraînent un déséquilibre du flux sanguin entre les jumeaux. Ceci est l'origine de la transfusion dans les cas de STT.

Les scientistes ont attribué une attention considérable à l'étude des vaisseaux communicants. Il semble y avoir certaines combinaisons de type et de nombre de vaisseaux qui sont plus communes dans le STT, mais les facteurs tels que le partage inégal du placenta, le type d'insertion de cordon ombilical (cf. figures 3 et 4 et la section sur l'analyse placentaire), ainsi que d'autres variables non connues sont également importants. Bien que le type placentaire (c'est-à-dire monochorionique ou dichorionique) puisse - et doit - être déterminé par échographie dans toute gestation multiple, il n'est pas possible de voir les connexions vasculaires de placenta. Lorsqu'il a été établi que les jumeaux sont monochorioniques, et, plus particulièrement en présence de signes de STT, il est assumé que des connexions vasculaires sont présentes. Il est uniquement possible de voir les vaisseaux communicants en insérant un endoscope dans l'utérus (comme au cours d'interventions chirurgicales par fœtoscopie au laser) ou en examinant le placenta après accouchement.

Les types de transfusion chez les jumeaux MC sont les types chroniques, aigus ou aigus surimposés sur une transfusion chronique. Le STT chronique apparaît de manière précoce, au cours du premier ou mi-trimestre de la grossesse, et est généralement un résultat de la transfusion de produits sanguins d'un jumeau donneur vers un récepteur par des connexions artères-veines. Les transfusions aiguës peuvent se produire au cours d'un travail, ou à tout autre moment de la grossesse, lorsqu'une différence de pression artérielle significative se produit entre les jumeaux MC. Un exemple de ce dernier cas est lorsque l'un des jumeaux MC succombe pour une raison quelconque et que le co-jumeau vivant saigne soudainement au travers des connexions menant à son jumeau qui vient de succomber (cf. figure 4). On suppose que les connexions artère à artère et veine à veine sont le genre de connexions pouvant causer une transfusion aiguë lors de tels événements. Si un donneur devait succomber en cas de STT chronique, une transfusion de « retour » aiguë peut se produire du receveur en retour vers le donneur, mais, encore une fois, cela dépend du type de vaisseaux communicants présents.

Les scientistes ont attribué une attention considérable à l'étude des vaisseaux communicants. Il semble y avoir certaines combinaisons de type et de nombre de vaisseaux qui sont plus communes dans le STT, mais les facteurs tels que le partage inégal du placenta, le type d'insertion de cordon ombilical (cf. figures 3 et 4 et la section sur l'analyse placentaire), ainsi que d'autres variables non connues sont également importants. Bien que le type placentaire (c'est-à-dire monochorionique ou dichorionique) puisse - et doit - être déterminé par échographie dans toute gestation multiple, il n'est pas possible de voir les connexions vasculaires de placenta. Lorsqu'il a été établi que les jumeaux sont monochorioniques, et, plus particulièrement en présence de signes de STT, il est assumé que des connexions vasculaires sont présentes. Il est uniquement possible de voir les vaisseaux communicants en insérant un endoscope dans l'utérus (comme au cours d'interventions chirurgicales par fœtoscopie au laser) ou en examinant le placenta après accouchement.

Les types de transfusion chez les jumeaux MC sont les types chroniques, aigus ou aigus surimposés sur une transfusion chronique. Le STT chronique apparaît de manière précoce, au cours du premier ou mi-trimestre de la grossesse, et est généralement un résultat de la transfusion de produits sanguins d'un jumeau donneur vers un récepteur par des connexions artères-veines. Les transfusions aiguës peuvent se produire au cours d'un travail, ou à tout autre moment de la grossesse, lorsqu'une différence de pression artérielle significative se produit entre les jumeaux MC. Un exemple de ce dernier cas est lorsque l'un des jumeaux MC succombe pour une raison quelconque et que le co-jumeau vivant saigne soudainement au travers des connexions menant à son jumeau qui vient de succomber (cf. figure 4). On suppose que les connexions artère à artère et veine à veine sont le genre de connexions pouvant causer une transfusion aiguë lors de tels événements. Si un donneur devait succomber en cas de STT chronique, une transfusion de « retour » aiguë peut se produire du receveur en retour vers le donneur, mais, encore une fois, cela dépend du type de vaisseaux communicants présents.

Les vaisseaux communicants sont ultimement la cause de la plupart des complications si l'on compare les jumeaux MC à des jumeaux avec placentas séparés. En plus des effets, décrits auparavant, que le STT chronique et aigu peut avoir sur les bébés, on estime que les vaisseaux communicants peuvent jouer un rôle dans les cas où l'un des jumeaux MC est atteint d'une malformation congénitale (par ex. cœur, rein, intestin, etc.) qui n'est pas présente dans sont jumeau « identique ». Dans ce cas une transfusion peut avoir eu lieu très tôt, au cours de la période embryonnaire, au moment du développement des différents organes. Nous suspectons même que les connexions et qu'une transfusion significative peuvent mener à une perte très précoce d'un jumeau (jumeau qui disparaît lors d'une échographie), avec la naissance ultérieure d'un seul bébé.

Parmi toutes les thérapies disponibles pour le STT, uniquement les interventions chirurgicales par fœtoscopie au laser sont dirigées sur les connexions vasculaires entre les jumeaux. En déconnectant pour ainsi dire les jumeaux, l'intervention au laser peut arrêter la transfusion chronique du sang d'un jumeau à l'autre, et empêcher la transfusion de sang soudaine et aiguë au cas où l'un des jumeaux devait succomber. Ce dernier événement est particulièrement un problème lorsque les jumeaux ne partagent pas le placenta commun de manière égale, et lorsque l'un des jumeaux dispose d'une portion trop petite pour survivre au-delà de la période entre le début et le milieu de la grossesse.






 


· Connexions de vaisseaux sanguins

· Partage de placenta monochorionique égal et asymétrique

· Récapitulation





 

 
Copyright © 1997-2004 The Twin To Twin Transfusion Syndrome Foundation. All Rights Reserved